La Tribu

D’où vient le nom « Tribu des Gourmets » ?

Dans le cadre de l’organisation mise en place pour gérer le commerce des vins à Strasbourg, les vins parvenus par voie d’eau étaient déchargés à l’Ancienne Douane et ceux en provenance des vignobles situés entre Dambach-la-Ville et Bouxwiller (pour résumer…) faisaient escale à Alt Winmärik, le vieux marché aux vins. Les tonneaux étaient installés sur des espaces délimités au nom de leur commune d’origine, fait attesté par les historiens.

Des experts devaient procéder à leur dégustation et l’évaluation de leur destination selon la qualité. On les appelait des Weinsticher, dénommés par la suite des gourmets. Pour gérer leurs problèmes et venir en aide aux familles en cas de malheur, fut créée une « Zunft ». Corporation, poêle, ou tribu : nous avons choisi ce dernier mot qui en dit long sur notre souhait de partager nos projets en pleine fraternité.

La Tribu des Gourmets renoue les fils de l’Histoire

Regroupant vignerons et amateurs de vins, tous amoureux de Strasbourg, la Tribu des Gourmets du Vin d’Alsace renoue les liens ancestraux entre la capitale alsacienne et du Grand Est et ses vignobles, en partenariat avec le Groupement des hôteliers, restaurateurs et débits de boissons, de la corporation des boulangers-pâtissiers et de la Ville.

L’association réalise une action à long terme, destinée à faire connaître la véritable histoire de Strasbourg, oubliée au fil des siècles, et redonner aux vins fins d’Alsace toute la place qu’ils méritent dans cette ville, et de redonner aux Strasbourgeois la fierté de déguster des vins d’Alsace issus de nos communes et leurs lieux-dits, secs et minéraux.

Parmi ses projets, la recherche et la création d’un lieu de présentation des vins d’Alsace à Strasbourg et de mise en valeur des liens historiques de la ville avec le vignoble. Nous voulons aussi promouvoir les vins d’Alsace dans la restauration, les traiteurs, etc., afin de faire émerger une idée essentielle : si les vins d’Alsace sont boudés voire ignorés (des dizaines de restaurants strasbourgeois n’en proposent plus) c’est parce que le consommateur n’y comprend plus rien.

Il est difficile de se retrouver dans une offre qui comprend – même chez un vigneron indépendant ne cultivant que quelques hectares– plusieurs dizaines de références. Et s’il possible dans ce cas de déguster, se faire conseiller, en grande surface ou au restaurant, le choix est vite fait : on oublie l’Alsace. Une grande maison de vins de la région propose 1 200 références… Qui s’y retrouve ?

La volonté de la Tribu des Gourmets est de travailler à l’évolution du vignoble vers une viticulture « à la française », où les vins sont identifiés par leur commune ou leur terroir d’origine, sans mention de cépage, le plus souvent constitué d’assemblage même si cela n’est ni automatique ni obligatoire. Pratiqué dans des dizaines de maisons de vins en Alsace, l’assemblage est finalement tellement évident qu’il explique pour une bonne part le remarquable succès des crémant d’Alsace.

Autre volonté : promouvoir des vins secs (selon la réglementation en vigueur dans toute l’Europe). Trop de consommateurs sont désappointés par la crainte de déguster des vins marqués par une sucrosité non souhaitée et à Strasbourg, chablis et vins blancs ligériens coulent à flot, le public local et gastronome préférant ne prendre aucun risque face à la généralisation de ces cuvées qu’ils jugent non adaptées à la gastronomie.

L’une des missions que s’est donnée la Tribu des Gourmets est de réconcilier les Strasbourgeois et leurs visiteurs avec les vins d’Alsace secs et favorisant l’universalité gastronomique, renouant avec la viticulture communale qui a fait le succès des alsaces des siècles durant et qui est la marque des vins de France.

L’habitude de réduire les vins d’Alsace à leur cépage est consécutive à l’annexion de la région dans le Reich allemand en 1871. Pendant que la Bourgogne et le Bordelais classifiaient leurs terroirs et organisaient leur excellente, l’Alsace voyait son identification par lieu-dit disparaître dans les pratiques germaniques. Et ce ne sont pas les périodes suivantes, marquées par les drames des deux guerres, qui ont corrigé ce hiatus.

Autre projet de la Tribu des Gourmets : contribuer à la création d’un parcours touristique sur les traces de l’Histoire viticole de Strasbourg. Il ne faut pas oublier notre stand permanent de vins chauds au vin d’Alsace au marché de Noël, ainsi que les diverses initiatives de promotion des vins d’Alsace dans ces festivités.